L'association

Presentation 2

L'association

 

  • Qu’est-ce que VoisinMalin ? 

VoisinMalin agit depuis 2011 dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville. Au sein de ces quartiers se trouve la majeure partie des grands ensembles d’habitat social et des grandes copropriétés dégradées, qui comptent aujourd’hui plus de 5 millions d’habitants et concentrent les situations d’exclusion et de fortes problématiques sociales et de pauvreté.

       

 

L'association repère, salarie et forme des habitants « passeurs d’informations » dans ces quartiers : les Voisins Malins. En porte-à-porte essentiellement, ils écoutent leurs voisins, les informent et les mobilisent sur les sujets, les projets, les services et les droits qui les concernent dans leur vie quotidienne, sur lesquels ils ne se mobilisent pas ou qu’ils n’utilisent pas par manque d’information, sentiment de non légitimité ou méfiance envers les institutions. Pairs reconnus par les habitants, ils sont les relais des acteurs investis sur le quartier (associations, collectivités, bailleurs et entreprises), porteurs de l’information du dernier kilomètre, celui qui manque souvent pour atteindre les personnes concernées.

        

 

De même, facilitateur sur le quartier, le Voisin Malin décode et valorise les associations locales auprès des habitants, les informe sur leurs actions, participant ainsi à renforcer leur visibilité et leur impact sur le quartier.

Chaque campagne de porte-à-porte est construite avec un acteur local, sur un sujet utile pour les habitants : une collectivité locale sur l’accès aux droits, à l’éducation ou à la culture, l’Agence Pôle Emploi sur l’accès à la formation et à l’emploi, l’Agence régionale de santé sur la prévention santé, les opérateurs d’eau, d’énergie, de transport, etc. Financées par les acteurs locaux, elles facilitent leur relation avec les habitants et leur permettent d’adapter leur service en les renseignant précisément sur les besoins et les freins des gens. 

 

Nos objectifs :

1. Valoriser les compétences des habitants des quartiers populaires et développer leur capacité d'agir

2. Améliorer la vie quotidienne des habitants en leur donnant des informations leur permettant d’impulser des changements concrets et en s'assurant qu'ils peuvent accéder aux services utiles

3. Permettre aux opérateurs locaux d'améliorer le service rendu et leur rapport aux habitants et usagers

4. Permettre une coopération autour de la question de l’avenir des habitants entre politiques, entreprises, services sociaux, associations, bailleurs sociaux et habitants de ces quartiers

VoisinMalin est présente dans 18 villes réparties dans 4 grandes régions. Depuis 2011, les Voisins Malins ont touché plus de 250 000 personnes au travers de plus de 300 campagnes de porte-à-porte. Tiers neutres et de confiance, les Voisins Malins parviennent à ouvrir plus de 70% des portes auxquelles ils frappent.

  • Pourquoi VoisinMalin ? 

La population vivant dans les quartiers populaires est confrontée à de grandes difficultés économiques et sociales. Si les grands ensembles d’habitat social incarnent ces difficultés, de nombreuses copropriétés privées connaissent également un état de dégradation avancée et leurs occupants sont eux aussi confrontés à d’importantes difficultées. 

Pour y faire face, des investissements continus sont réalisés depuis les années 80.  Au cours des dix dernières, les évolutions de la politique de la ville, le lancement du premier puis du Nouveau programme national de rénovation urbaine, ainsi que le renforcement de l’intervention publique en copropriété à travers les lois ALUR et ELAN et le Plan initiative copropriété, ont constitué une part importante des investissements réalisés. 

Malgré ces interventions, les difficultés restent prégnantes :

  • 42% de la population des quartiers populaires vit aujourd’hui sous le seuil de pauvreté
  • le taux de chômage y demeure 2,7 fois plus élevé qu’ailleurs
  • 75% de la population y est peu ou pas diplômée, les difficultés de maîtrise de la langue française y sont plus fortes qu’ailleurs et nombreux les habitants à se déclarer en mauvaise santé. 

Les familles qui y vivent éprouvent le plus souvent un sentiment d’injustice et de relégation, en raison :

  • de la ségrégation sociale,
  • de la surpopulation des logements et de l’environnement dégradé,
  • de l’insuffisance des réseaux de transport,
  • de la méconnaissance des équipements socio-culturels et services qui peuvent exister à proximité,
  • de la complexité d’accès à certains services et démarches …

                           

 

De nombreux habitants ne sollicitent pas les ressources auxquelles ils pourraient avoir accès (accompagnement à l’insertion professionnelle, à la formation, à la parentalité, les travailleurs sociaux, association de distribution alimentaire …) pour deux raisons principales :

  • les moyens de communication ne sont pas adaptés (canal, langue, registre, déconnexion avec leur réalité, non accès aux outils numériques et ressources en ligne…)
  • ils ont perdu confiance en eux (« ça n’est pas pour moi », « je n’y arriverai pas »), ou en l’institution (expérience décourageante, crainte du contrôle).

Face à ces situations, nombre d’entre eux connaissent une situation d’isolement, se découragent et s’éloignent de l’action publique et de la vie locale et démocratique par laquelle ils ne se sentent pas concernés. 

  • L'origine 

L'histoire de VoisinMalin est intimement liée à celle de sa fondatrice. Du Chili aux banlieues lyonnaises, puis dans l'Essonne, Anne Charpy développe des projets de dynamisation des quartiers populaires depuis les années 90. De ses expériences, elle analyse un besoin : celui de remobiliser les habitants pour qu’ils comprennent les projets et services qui les concernent, y contribuent et profitent des opportunités qui se mettent en place à l’occasion des grands projets de ville, afin de vivre mieux .

Directrice du Groupement d'Intérêt Public de Grigny/Viry-Châtillon, de 2004 à 2010, elle contribue à la création d'un réseau salarié d'habitants-ressources en traduction. La reconnexion des parents aux écoles grâce aux traductions réalisées par le réseau et le succès de la dynamique produite par ce dernier au sein du quartier préfigureront la création de VoisinMalin en octobre 2010.